Les femmes Congolaises qui gagnent: Q&A avec Nadège Dubier

Il y a celles qui rêvent de changement et d’autres qui decident d’être actrices du changement. Les femmes Congolaises continuent à se lever et aller jusqu’au bout de leur rêves. L’eau c’est la vie, tout commence par là. Aujourd’hui dans notre rubrique Nadège Dubier chef d’entreprise première femme à se lancer dans le secteur de forage d’eau dans la ville de Kinshasa.

Nadège Dubier, water solutions ceo, dalhia asbl fondatrice

Q&A avec Nadège Dubier

1. Parlez nous un peu de vous. Qui est Nadège Dubier?

Nadege Dubier est une Entrepreneure qui s’est intéressé à un secteur autrefois réservé qu’aux hommes, dans lequel on retrouve encore à ce jour moins de femmes.
Dans ce secteur de Forage, il est question d’apporter ma contribution au développement de la population congolaise.
Je dirige l’Entreprise Water Solutions et je maîtrise les questions des forages, tout en veillant sur la qualité de l’eau qui jaillit de ces puits.
Nadege Dubier est une personne très motivée, avec une grande capacité d’adaptation et n’a pas peur des défis qui se présentent à elle.
La réussite est un but dans tout ce que j’entreprend.
J’ai un diplôme professionnel en Droits de Open University à Londres.
Et aussi un diplôme en Business Advanced du collège Croydon. C’est ici que J’ai appris différents domaines du monde des affaires et acquis une compréhension de l’économie.

2. Vous êtes la fondatrice de Water Solutions. Comment et pourquoi vous êtes vous lancée dans ce secteur ?

Tout a commencé par un constat malheureux que je fais sur la souffrance qu’endure les femmes et les enfants surtout dans la recherche de l’eau potable dans l’une de nos provinces, c’est ainsi que je me suis engagée à apporter la solution en créant Water Solutions, qui avant n’était qu’une Association et maintenant nous avons aussi Water Entreprise experte dans la gestion de forage.
J’ai toujours pensé que la vie n’a pas de prix. C’est pourquoi se faire plaisir et faire du bien autour de moi qui permet d’embellir la vie des plus démunies et la rendre plus simple sont mes aspirations profondes.
« L’eau c’est la vie ! C’est pourquoi nous devons préserver cette vie et la rendre accessible à tous », telle est ma phrase favorite.
Pour mon engagement à participer au développement , Water Solutions s’est fixé pour objectifs, d’aider les familles sans accès à l’eau à pouvoir y accéder de manière durable; de trouver des solutions au manque criant d’eau potable dans la ville de Kinshasa, ainsi que dans les autres villes de la RDC, et pourquoi pas au delà des frontières Congolaises.

Nadège Dubier, water solutions Kinshasa, who is Nadège Dubier,

3. Vous êtes aussi la fondatrice de Dalhia une organisation non governmental(ONG). Parlez nous un peu de ça et d’où est venue l’idée ou la motivation de créer Dalhia?

Je suis aussi une femme humanitaire c’est-à-dire, celle qui met son cœur pour aider ses semblables.
J’ai créée Dahlia Asbl dans le but de donner aux enfants l’espoir d’un avenir meilleur mais aussi pour promouvoir la femme dans le milieu professionnel.
J’oeuvre pour redonner la place à la femme marginalisée en l’aidant à être confiante, forte et indépendante.
Une manière pour moi, de
contribuer aussi à la rééducation des enfants défavorisés et à leur réintégration et à leur réinsertion sociale.
« Ensemble, faisons plus » tel est notre slogan.

Dalhia asbl fondatrice Nadège Dubier, Dalhia ONG

4. Il y’a une phrase que les jeunes filles écoutent à longeur des journées et à force de l’écouter plusieurs l’ont même intériorisées “La place de la femme est dans la cuisine”. Êtes vous de cet avis? Où est la place de la femme selon vous?

En tout cas, les choses ont évoluées, nous ne sommes plus à ce stade où la femme n’est utile qu’à la cuisine. C’est démodée. Aujourd’hui on a des femmes cheffes d’Entreprises, professeures, Médecins, Chercheurs et autres donc la femme occupe une place de choix de la société congolaise. Ceci signifie que la femme a déjà compris qu’elle possède les mêmes capacités intellectuelles que l’homme et a décidé de rester certes femme mais pas celle qu’on marginalise ou maltraite. Faire la cuisine n’est pas un obstacle pour qu’elle excelle dans un domaine quelconque de la vie.

5. Pour beaucoup de fois, c’est difficile de trouver la balance entre être femme entrepreneure et mère. Certaines pensent qu’il faut sacrifier certaines choses. Comment avez vous fait pour trouver la bonne balance et poursuivre vos objectifs?

J’ai plusieurs casquettes, mère, femme Entrepreneure, actrice humanitaire et autres. Je dirais qu’il est seulement question d’être organisée. Savoir faire chaque chose en son temps. Je ne fais de la magie,je sais planifier mes taches professionnelles et privées. Au delà de l’organisation, je suis entourée d’une équipe formidable qui m’accompagne dans ce que je fais. Ce qui m’accorde du temps de mieux m’occuper de ma famille. Le juste milieu et tout marche bien.

6. Avez vous déjà rencontrée des difficultés dans votre parcours? Comment avez vous fais fasse à
cela?

Les difficultés on en rencontre chaque jour. La vie est un parcours. Ma seule difficulté dans mon secteur c’est le fait d’être la seule femme dans ce domaine de fois les gens ne me prennent pas au sérieux vu que je suis très féminine de part mon apparence. Du coup, ça me demande beaucoup d’exercices pour convaincre et dès que je réalise le projet là la plupart change de langage et disent que je m’y connais dans le Forage. On tient le coup face à plusieurs difficultés et on avance.

Water solutions Kinshasa, water solutions team, Nadège Dubier

7. En quoi est-ce que ces difficultés vous ont aidé à être la femme que vous êtes aujourd’hui?


Ce ne sont pas les difficultés rencontrées qui m’ont permises d’arriver là où je suis mais plutôt ma détermination et mon engagement à faire ce que je veux. Pour moi Nadège Dubier chaque jeune fille doit avoir un objectif dans la vie et ensuite l’atteindre. Il faut nourrir son esprit et avancer dans ce que l’on a comme projet. Il suffit juste d’y croire.

8. Si vous aviez un conseil à
donner à une jeune femme qui vous prend comme modèle, que diriez vous?

À celles qui me prennent pour modèle je leur dit tout simplement qu’il faut aimer ce que vous faites. Soyez ambitieuses, déterminées et disciplinées vous allez réussir. Pour couronner le tout, faites vous entourer des bonnes personnes, celles qui vous accompagnent dans la réalisation de vos objectifs ou vos rêves.

9. Si vous pouviez changer une chose dans ce monde, que changeriez vous?

À cette question je dirais s’il y a quelque chose que je pouvais changer dans ce monde c’est d’eliminer la haine, transformer la haine en amour.
J’estime que la haine détruit et nous fait tourner au ralenti.

Nadège Dubier, water solutions Kinshasa

10. Pour vous c’est quoi être sois-même?


Être soi même à mon avis c’est se connaître soi même. Savoir ce qu’on est réellement, connaître ses défauts et ses qualités. Connaître ses forces , ses faiblesses, et ses valeurs. Correspondre à son esprit c’est ça être soi même.

Tout restent possible à celles qui croient, à celles qui prènnent leur courage a deux mains et se battent pour se faire un chemin même où personnes n’a jamais mis les pieds. Mes dames ne vous imposez aucune limites. On dit toujours: The future is Female (le future est féminin) mais cette histoire nous prouve que The present is already female (le présent est déjà féminin)

Till next time

Be Yourself

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s